Neurocryothérapie

Clinique-chiropratique-Chambly-neurocryotherapie-cervicaleClinique-chiropratique-Chambly-neurocryotherapie-cervicaleLa technique de neurocryostimulation par cryothérapie gazeuse hyperbare est une innovation thérapeutique validée par la communauté scientifique et par ses publications. Il s’agit d’une thérapie neurologique qui utilise le froid à très basse température sous haute pression produit à partir de dioxyde de carbone médical.

Comment la neurocryostimulation fonctionne

Avec l’appareil Cryonic, la technique consiste en une pression d’éjection supérieure à 1 bar, dite sonique, expulsant le gaz sous forme de microcristaux de neige carbonique à -78 degrés Celsius sous forme solide. La puissance de décapage des microcristaux, associée à la vitesse de descente en température et à la vibration de 400 Hz provoquée par le jet sonique, donne une réaction d’une grande intensité, appelée choc thermique, qui doit être obtenu en quelques secondes pour déclencher une réponse neurologique centrale.

La thérapie par neurocryostimulation consiste à balayer la zone douloureuse en pulvérisant un jet de dioxyde de carbone médical selon une durée déterminée par la surface à traiter. Puisque les neurorécepteurs contenus dans les 5 mm de la peau sont responsables de l’adaptation de l’organisme aux modifications environnementales, ces récepteurs réagissent à l’impact et à la puissance de la pulvérisation sur la peau.

L’appareil Cryonic utilise un gaz parfaitement sec, ce qui entraine un confort pour le patient durant l’application. Rappelons que la douleur provoquée par le froid n’apparait qu’en présence d’un froid humide. C’est l’eau de la glace qui est douloureuse et non le froid!

Les indications de la neurocryostimulation

À la Clinique Chiropratique Chambly, la neurocryostimulation sert de thérapie complémentaire dans le traitement de nombreuses conditions découlant d’un traumatisme ou associées à des blessures sportives – douleur, arthrose, inflammation réactionnelle, hématome, contracture musculaire, etc. – ainsi que pour accélérer le rétablissement de problèmes neurologiques telles une sciatique aiguë (pour le traitement de la douleur), les séquelles d’une hernie discale et la spasticité. Ce traitement neurochimique s’avère une alternative à la prise de médicaments, car elle procure des bienfaits tant au niveau analgésique, vasomoteur qu’anti-inflammatoire.

Lors de traitements de neurologie fonctionnelle, la neurocryostimulation est utilisée pour influencer l’hypothalamus du cerveau, qui a un effet majeur de régulation sur le système nerveux autonome en l’aidant à normaliser ses fonctions.

Effet analgésique de la neurocryostimulation

Sous l’effet du froid, la diminution de la conduction de l’information au Cortex amènera une réduction immédiate de la douleur, pour une durée minimale de trois heures dans les cas de douleur périphérique. Dans de nombreux cas, elle disparaîtra complètement. Si la douleur revient, c’est qu’il ne s’agit pas uniquement d’une douleur d’origine périphérique, mais également d’une douleur d’origine inflammatoire, mécanique, voire infectieuse.

Effet vasomoteur de la neurocryostimulation

Due à une activation du réflexe vasomoteur, il en résulte une réponse circulatoire importante, notamment en ce qui a trait à l’accélération de la vasodilatation profonde. Il y aura conséquemment une action sur la circulation sanguine ainsi qu’une action sur la circulation lymphatique.

Effet anti-inflammatoire de la neurocryostimulation

L’inflammation est un phénomène naturel de l’organisme face à toute agression. Nous devons accompagner le phénomène inflammatoire, mais ne jamais le bloquer. Initialement, l’inflammation se manifeste par la dilatation vasculaire sous l’effet de la libération de la « soupe inflammatoire enzymatique » qui entraine l’arrivée de lymphocytes puis des macrophages permettant à l’organisme de s’organiser autour de l’inflammation d’origine traumatique, infectieuse, mécanique ou chimique. Il s’agit de la phase de rougeur, chaleur et douleur. Cependant, il arrive parfois que l’inflammation devienne « exubérante » et qu’elle se transforme en une véritable poussée de crise inflammatoire. Dans de tels cas, la neurocryostimulation, par l’intermédiaire de l’activation du réflexe vasomoteur, régulera le flux circulatoire et permettra ainsi la diminution de la production enzymatique. La douleur diminuera par la réduction de l’œdème.

Dr Yves Roy, Chiropracticien

Clinique Chiropratique Chambly
729, rue St-Pierre
Chambly (Québec) J3L 1M1
cliniquechambly@gmail.com

T. 450 658-3636 ou 514 893-8501

À la une

15087947_s-blé-article-glutenLe gluten : Le nouveau mal du siècle

Auriez-vous une sensibilité insoupsonnée au gluten qui est sousjacente à votre problème de santé? Lire l'article...

Heures d’ouverture de la Clinique

Lundi7 h à 11 h15 h à 20 h
MardiFermé toute la journée
Mercredi7 h à 11 h15 h à 20 h
JeudiFermé15 h à 20 h
Vendredi7 h à 11 hFermé

Pour un rendez-vous, appelez en tout temps au :
450 658-3636 ou 514 893-8501

Back to Top